A propos de moi

BonjourJe m’appelle Marie-Noëlle et j’ai 53 ans…

Pendant plus de 30 ans la douleur a géré ma vie…

Et un jour, j’ai dit STOP !

Ce jour là la douleur m’avait entraînée à l’acte le plus terrible que l’on puisse commettre : le suicide enfin une tentative puisse que je vous écris !

Quand je me suis réveillée à l’hôpital, la réaction peu appropriée des médecins a fait jaillir en moi une très grande colère…

Et c’est ainsi, qu’une petite graine s’est semée au plus profond de moi avec la question mais qui suis-je ?

Et si le spirituel était une solution pour apaiser vos douleurs ?

 

message-douleur

Vous posez-vous la question mais quel est le lien entre le spirituel et la douleur ?

Cette question j’ai mis de nombreuses années avant de me la poser, mais chacun son chemin n’est-ce pas ?

Alors, si nos douleurs étaient des messages de notre être profond ?

Si notre âme en souffrance nous appelait au secours ?

 

Si la question « Qui suis-je ? » réclamait à corps et à cri une réponse ?

Quand les douleurs ont commencé à envahir mon corps, ces questions étaient très loin de ma conscience…

La seule question qui m’obsédait jour et nuit était : « Comment calmer ce corps qui me rendait la vie impossible ? »

Et c’est ainsi que la majorité de mon temps se passait dans les salles d’attente de médecin, de radiologie et dans les files d’attente des pharmacies, des centres anti-douleurs…

Au commencement,  mon cerveau cartésien ne pouvait me suggérer de laisser entrer le spirituel dans ma vie.

Comment aurait-il pu ?


Le commencement : ma naissance

Je suis née dans unnaissancee famille où la seule préoccupation était de vivre et survivre…

Donc, il n’y avait aucune place pour tout ce qui touchait les états d’âmes, et encore moins le spirituel…

C’est ainsi que j’ai grandi au milieu d’une famille où je n’arrivais pas à trouver ma place…

 

Je me sentais isolée et seule, bousculée par de nombreuses questions qui restaient sans réponses.

Pourquoi j’étais là ?

Est-ce que ma famille était bien la mienne ?

Je ressentais tant d’émotions sur lesquels aucun mot ne venait s’appliquer…

Mes nuits étaient peuplées de rêves, de cauchemars…

Ce qui fait que bien souvent je m’empêchais de dormir pour éviter toutes ces histoires qui prenaient naissance dans mes rêves et qui parfois devenait des réalités dans ma vie ou celle des autres.

Je gardais au fond de moi tout cela…

En effet j’avais bien trop peur de parler des ces voix que j’entendais, de ces présences que je ressentais…

Déjà que ma différence faisait de moi le vilain petit canard, alors je n’allais pas en plus alimenter ce rejet que je vivais au quotidien !

 
Ma première rencontre avec la douleur

platonLes douleurs ont commencé dès mon plus jeune âge…

Je me souviens que très souvent le matin, mon corps se refusait à commencer la journée !

C’était comme si j’avais été broyée dans la nuit par une machine infernale !

Mon premier réflexe, bien sûr avait été d’aller voir ma maman en lui disant « j’ai mal » !

Au mieux j’avais le droit  à un efferalgan et au pire à sa suspicion d’un mensonge de ma part pour éviter les corvées du jour ou l’école…

Ne croyez pas que ma mère était une femme affreuse et méchante ! Oh ! NON !

Elle était simplement totalement dépassée par ses sept enfants, les travaux de la ferme et sa tristesse de vie.

Et c’est ainsi qu’au fil des années je me suis enfermée dans la solitude avec mes douleurs, et que de petite fille tourmentée, je suis passée à une adolescente rebelle et effrontée, et à une jeune adulte dépressive et angoissée de la vie…

La seule compagne fidèle pendant plus de 30 ans a été la douleur…

Elle a réussi à faire fuir deux maris, plusieurs compagnons…

Sans vous parler du nombre d’emplois qu’elle m’a obligée à quitter !

D’où une vie qui allait d’échec en échec…

Pourquoi ce blog ?

Ce blog a pour vocation de vous relater tout mon parcours de corps de douleur…

De patiente soumise à la médecine traditionnelle, je suis devenue une personne à part entière et responsable…

Et comment mon cheminement spirituel m’a amené vers une libération de l’asservissement des douleurs.

Aujourd’hui j’accompagne les personnes qui vivent la douleur au quotidien, en leur apprenant à se libérer et à retrouver une vie normale, la vie que chacun mérite…

Car qui mérite de se lever chaque matin avec pour seule compagne la douleur ?

PERSONNE…

Alors ne laissez plus la douleur gérer votre vie !

Décidez maintenant de reprendre le contrôle de votre vie !

Et ensemble libérez-vous de la douleur !

Que ces lectures vous ouvrent peu à peu les portes de la compréhension de votre être intérieur, de votre âme, et vous conduisent vers une libération de vos souffrances…

Merci de votre visite

Et maintenant voici ma vie… Cliquez ici et nous allons faire connaissance

 


Scroll to Top